Copropriétaire au sein d’une résidence en Belgique, vous êtes chaque année surpris par le montant alloué aux charges pour le syndic de copropriété de votre immeuble et le détail des charges vous laisse à penser que certaines dépenses pourraient être réduites.

En suivant ces 5 règles pour économiser sur les frais de syndic, vous diminuerez considérablement les coûts de fonctionnement de votre immeuble sans sacrifier sa bonne gestion.


 

Sommaire

1. Négocier les tarifs d'un syndic professionnel avant de signer son contrat
2. Déléguer la réalisation de certaines tâches à des bénévoles de l'immeuble
3. Ne négliger aucun poste de dépenses
4. Faire appel aux services d'un syndic bénévole
5. Se faire assister par une plateforme de gestion en ligne


1. Négocier les tarifs d’un syndic professionnel avant de signer son contrat


Comme pour la plupart des collaborations, tout se négocie avant de signer le contrat ! Après, il est trop tard pour mettre en avant qu’un taux horaire est abusif ou que le prix d’une photocopie semble disproportionné.

Un syndic professionnel en Belgique a l’obligation légale d’indiquer les tarifs qu’il pratique pour l’ensemble de ses prestations directement dans le contrat qu’il signe avec l’association des copropriétaires. Différents tarifs sont ainsi indiqués :

      • Rémunération forfaitaire annuelle et modalités de révision à l’échéance ;
      • Tarif en cas de dépassement d’honoraire lorsqu’une assemblée générale dure plus longtemps que prévu par exemple ou si elle a lieu en soirée ;
      • Pourcentage facturé lors du suivi d’un chantier qui se calcule souvent en fonction du montant des travaux ;
      • Facturation des prestations particulières comme une lettre de mise en demeure, les photocopies, l’envoi de courriers, etc.

Analyser et négocier l’ensemble de ces tarifs avant de signer le contrat qui vous liera à un syndic professionnel peut vous éviter de mauvaises surprises.

 

Nouveau call-to-action

 

2. Déléguer la réalisation de certaines tâches à des bénévoles de l’immeuble


L’un des copropriétaires dispose de temps pour s’occuper de l’entretien du petit espace vert situé devant votre résidence, tandis qu’un autre est volontaire pour balayer les communs chaque semaine, pourquoi ne pas leur confier ces missions ?

La coopération et l’entraide au sein d’une copropriété vous permettront de faire des économies sur des tâches faciles à réaliser et qui ne demandent pas de compétences avérées.

Évidemment, cela ne s’applique pas à tout. À moins que l’un de vos voisins soit installateur d’ascenseur, la révision d’un tel équipement nécessite de faire appel à un professionnel pour assurer un certain niveau de sécurité.

3. Ne négliger aucun poste de dépenses


L’addition monte vite, même lorsqu’il s’agit de petites sommes. L’une des règles les plus importantes pour économiser sur les frais de syndic consiste à
avoir une vision claire de tous les montants facturés par votre syndic professionnel :

      • Les photocopies et l’envoi de courriers chiffrent rapidement au niveau des frais de syndic, notamment quand la facturation avoisine les 40 cts la copie alors que le coût de revient est dix fois moins élevé.
      • Votre syndic professionnel facture différemment son travail selon les heures de la journée. Pour ne pas payer de vacations horaires démesurées, évitez les réunions en dehors des heures ouvrables et ne sollicitez pas la présence de votre syndic lorsqu’elle n’est pas indispensable.
      • Pour des problèmes de la vie quotidienne comme le changement d’une ampoule ou la réparation d’une porte, mieux vaut qu’un copropriétaire qui bricole un peu s’en occupe plutôt que de faire appel à votre syndic qui enverra un professionnel pour ces quelques travaux.

À force de traquer la moindre dépense et de réaliser de nombreuses démarches à la place de votre syndic professionnel, l’idée d’opter pour un syndic bénévole fera peu à peu son chemin dans l’esprit de l’ensemble des copropriétaires de votre immeuble.

 



"La plateforme Syndic4you  a été conçue pour les propriétaires, ce qui nous a permis de diminuer le coût de gestion, et nous a offert une flexibilité et rapidité d’action dont toutes les co-propriétés ont besoin."
florenceFlorence, 6 appartements



4. Faire appel aux services d’un syndic bénévole


L’une des règles les plus évidentes pour économiser sur les frais de syndic consiste à faire appel à un syndic bénévole. Contrairement au syndic professionnel, ce n’est pas son métier, mais il est volontaire pour s’impliquer dans la bonne gestion du bâtiment et assurer la santé financière de votre copropriété.

Vous pouvez décider de le rémunérer ou pas, il n’y a aucune obligation légale. Vous définissez d’ailleurs les modalités de réalisation de son mandat au cours d’une concertation en assemblée générale.

Un syndic bénévole est copropriétaire au sein de votre immeuble. Il a dès lors à cœur d’assurer au mieux ses missions puisqu’il est directement concerné par toutes les décisions prises au sein de la copropriété. Il connaît également les attentes de chacun et met tout en œuvre pour faire économiser des euros à l’ensemble des copropriétaires.

5. Se faire assister par une plateforme de gestion en ligne


Pour économiser sur les frais de syndic sans négliger la qualité de gestion de votre résidence, faites appel à une plateforme de gestion en ligne telle que Syndic4you pour certaines missions administratives indispensables :

      • Comptabilité simplifiée gérée par des experts ;
      • Conservation de tous les documents de gestion de votre copropriété dans un cloud sécurisé ;
      • Organisation des assemblées générales ;
      • Rédaction automatique des documents légaux indispensables ;
      • Proposition de tarifs attractifs pour les assurances obligatoires.

Ce service d’assistante facilitera le quotidien de votre syndic bénévole et vous assurera le respect de la législation en vigueur sur les points les plus importants de la gestion de votre bâtiment.

 


 

shutterstock_1884581308-1-1-1

Vous connaissez désormais les bonnes règles à appliquer pour économiser sur les frais de syndic. N’attendez pas la fin du mandat de votre syndic professionnel pour remettre à plat toutes les dépenses inhérentes à la gestion de votre copropriété, surtout si ce dernier manque à ses obligations.

Prenez le contrôle de votre argent et de la gestion de votre copropriété en devenant syndic bénévole avec Syndic4you !