Vous résidez dans une copropriété dont la gestion est assurée par un syndic professionnel d’immeuble. Vous êtes relativement satisfait de ses prestations, bien que coûteuses pour l’ensemble des copropriétaires. Lors de la dernière assemblée générale, une solution plus économique a été abordée. Mais qui peut être syndic bénévole ? Cette fonction déterminante pour la bonne santé de votre résidence nécessite des compétences administratives, comptables et financières, sans oublier une aptitude naturelle à gérer les problèmes du quotidien et les petits conflits de voisinage.

Nous vous expliquons cela en détail dans notre article.

 

Sommaire 

Ne devient pas syndic bénévole qui veut

Devenir syndic bénévole ne s'improvise pas

Des fonctions variées qui nécessitent parfois de se faire aider
Une obligation de se former presque incontournable
Des qualités humaines qui ne s'inventent pas

Comment passer de syndic professionnel à syndic bénévole ?


Ne devient pas syndic bénévole qui veut

 

Pour assurer les fonctions de syndic bénévole, il est nécessaire de faire partie de la copropriété. Dans ce cas, une personne physique ou morale peut prendre ce rôle.

En tant que personne physique, chaque propriétaire d’un lot dans la copropriété peut accéder de plein droit à ces fonctions, même s’il ne possède qu’un parking ou une cave dans le bâtiment.

En revanche, les usufruitiers et les nus-propriétaires ne peuvent exercer ce rôle, car ils ne détiennent pas la pleine propriété du bien. De même, les enfants, les parents ou encore le conjoint du propriétaire, dans le cas d’une union sous le régime de la séparation des biens, ne pourront assurer ces fonctions.

Lorsque le copropriétaire est une personne morale, quelle que soit sa forme juridique, c’est le représentant légal qui assure les fonctions de syndic bénévole. Malgré tout, le gérant ne sera pas désigné en son nom propre, mais bien au nom de la société.

 

Devenir syndic bénévole ne s’improvise pas

Le rôle du syndic de copropriété consiste à assurer la bonne gestion de votre bâtiment et sa santé financière. 

Des fonctions variées qui nécessitent parfois de se faire aider

N’importe quel copropriétaire peut proposer ses services, mais il devra savoir que ses fonctions sont nombreuses et que son droit à l’erreur reste limité, même s’il engendre moins de frais qu’un syndic professionnel :

  • Les obligations générales du syndic d’immeuble telles que l’application du règlement de copropriété, l’exécution des décisions votées lors des assemblées générales, etc.
  • Les responsabilités administratives comme la rédaction de l’ordre du jour des AG, l’envoi des convocations, la souscription aux différents contrats de l’immeuble, etc.
  • Le rôle comptable et financier avec l’établissement du budget prévisionnel annuel, la comptabilité de la résidence, la gestion du compte bancaire de l’immeuble, etc.
  • Les fonctions d’entretien de la copropriété avec la préparation des appels d’offres pour la réalisation de travaux, le suivi de chantier et la gestion d’éventuels sinistres, etc.

 

Cette liste est loin d’être exhaustive, mais elle vous donne déjà un aperçu de la variété des missions qui attendent le syndic bénévole.

 

Nouveau call-to-action


Une obligation de se former presque incontournable

Les obligations légales et réglementaires nécessitent de se tenir au courant des lois et surtout de leur évolution, notamment avec la nouvelle loi sur la copropriété entrée en vigueur en 2018.

Si le copropriétaire qui souhaite s’investir ne dispose d’aucuns pré-requis, il pourra se former et apprendre de nombreuses choses dans les différents domaines de compétences d’un syndic bénévole. Il doit peser le pour et le contre avant de s’engager, au risque de mettre la copropriété dans l’embarras s’il ne remplit pas correctement ses fonctions.

Bien entendu, Internet et la digitalisation de la plupart des documents administratifs facilitent les choses. Votre syndic bénévole pourra se faire assister par une plateforme en ligne qui le guidera dans l’accomplissement de sa mission et le conseillera dans les meilleurs choix possibles. Des outils online sont mis à sa disposition pour diminuer les risques d’erreur, d’oubli et faciliter le travail du syndic bénévole.

assistance

Syndic4you accompagne tous les copropriétaires qui souhaitent devenir syndic bénévole. Vous disposez ainsi d’un outil ludique et de conseils d’experts qui rendent la fonction de syndic accessible à tout un chacun. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de compétences, ni d’investir beaucoup de temps pour mener vos missions à bien. Vous assurez la bonne gestion de votre copropriété, tout en étant fier de vous investir dans un sujet qui vous touche de près.




“ Syndic4you nous a offert une flexibilité, une transparence et une rapidité d’action dont toutes les
co-propriétés ont besoin. Syndic4you est l’outil idéal pour tout type de co-propriété, petite, moyenne, etc.
À essayer sans attendre ! ”
florenceFlorence, 6 appartements


 

Des qualités humaines qui ne s’inventent pas

Le plus important consiste à disposer d’un bon relationnel avec les autres copropriétaires, et surtout d’une aisance pour gérer les conflits et trouver des solutions qui conviennent à tous. Le syndic bénévole devra également savoir reconnaître ses limites et demander l’aide d’un ou de plusieurs copropriétaires s’il n’arrive pas à mener à bien les tâches qui lui sont confiées.

Recourir à un syndic bénévole renforce la collaboration au sein d’une petite copropriété et permet de réaliser des économies. Elles serviront peut-être à octroyer un budget plus conséquent pour la rénovation d’une partie du bâtiment ou à moderniser certains équipements.

Savoir qui peut être syndic bénévole ne représente ainsi qu’une première étape dans l’évolution de la gestion de votre copropriété. Vous attacherez une importance particulière à choisir une personne investie, motivée, dynamique et à qui le travail, parfois non rémunéré, ne fait pas peur.

 

Comment passer de syndic professionnel à syndic bénévole ?

 

La procédure la plus simple pour passer d’un syndic professionnel à un syndic bénévole consiste à profiter de l’assemblée générale annuelle. D’autres solutions existent, mais elles nécessitent de justifier d’une faute commise par le syndic en activité.

Il faudra veiller à mettre le sujet à l’ordre du jour qui sera transmis par une convocation au moins 21 jours avant la réunion.

Si votre syndic professionnel refuse d’inscrire ce sujet à l’ordre du jour ou ne répond pas, il viole l’article 10 du décret de 1967. Le copropriétaire qui souhaite proposer sa candidature peut alors prendre parti de la résolution portant sur la désignation du syndic.



Maintenant que vous savez qui peut être syndic bénévole et quelles doivent être ses principales qualités, vous avez toutes les cartes en main pour céder la gestion de votre immeuble à une personne physique ou morale copropriétaire dans votre résidence. Sélectionnez votre nouveau syndic avec soin, car la bonne gestion de votre copropriété en dépend.

Devenez, vous aussi, le héros de votre copropriété !

bg-offres