Trouver le bon syndic relève parfois de la quête vers le Saint-Graal. Selon la taille de votre copropriété, l’implication des propriétaires dans la vie de l’immeuble, les tarifs ou encore les services proposés, les critères sont tellement variés qu’il n’est pas rare de se perdre dans les nombreuses formules disponibles sur le marché.

Pas d'inquiétude... Chez Syndic4you, on a pensé à vous ! Nos experts vous livrent leur analyse afin de vous permettre de trouver le meilleur syndic pour votre copropriété.

La copropriété

Vous êtes nouveau dans le monde de la copropriété ? Sachez que dès qu’un immeuble comporte au moins deux copropriétaires différents, vous avez l’obligation légale d’en confier la gestion à un syndic.

Que le bâtiment comporte plus ou moins de 20 appartements, rien ne vous oblige à collaborer avec un syndic professionnel ; il vous est également possible d’opter pour la désignation d’un syndic bénévole. Celui-ci doit toujours être un des copropriétaires, élu par les copropriétaires eux-mêmes lors d‘un vote à majorité absolue, au cours d’une assemblée générale (annuelle ou extraordinaire). Le syndic est élu pour une période maximale de 3 ans renouvelable, avec une réélection annuelle lors de l’assemblée générale.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un syndic ?

Avant de vous lancer dans la recherche du syndic idéal, pensez à lister les critères qui sont importants pour vous et votre copropriété. Un bon gestionnaire devra notamment faire preuve de connaissances juridiques, techniques et comptables, mais aussi être à l’écoute des besoins de chacun et pouvoir jouer un rôle de médiateur entre les copropriétaires si nécessaire.

La taille de votre copropriété

Le nombre de syndics professionnels est à la baisse depuis plusieurs années, alors que les copropriétés sont, quant à elles, de plus en plus nombreuses. Il n’est donc pas rare que des syndics refusent de prendre en charge les copropriétés de moins de 20 appartements, car ils préfèrent se concentrer sur les grandes copropriétés, plus rentables pour eux. Il est dès lors important de préciser la taille de votre copropriété lorsque vous contactez un syndic professionnel et demandez une remise de prix.

Le nombre d’appartements permettra également au gestionnaire d’estimer la masse de travail que votre immeuble implique. Il sera alors en mesure de vous donner une offre précise.

Votre budget

Quel niveau de service attendez-vous de votre nouveau syndic ? En effet, le montant des honoraires d’un syndic professionnel variera en fonction des prestations, de la réactivité et de la disponibilité de votre gestionnaire de copropriété. De plus, un syndic qui semble “bon marché” à première vue pourrait vous réserver quelques surprises désagréables sur le long terme, en vous facturant de nombreuses interventions exceptionnelles, par exemple.

Le feedback d’autres copropriétés

Si vous souhaitez connaître la qualité réelle d’un syndic et de ses prestations, vous pouvez notamment vous tourner vers d’autres associations de copropriétaires qui ont déjà collaboré ou collaborent toujours avec l’entreprise qui vous intéresse. Vous avez également la possibilité de parcourir la liste mise à disposition par l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI), qui reprend les syndics professionnels de votre région.

Mais comment savoir si je dois changer de syndic ?

Ce qui choque habituellement les copropriétaires lorsqu’ils ressentent le besoin de changer de syndic, c’est le prix. Si les honoraires paraissent, à première vue, attractifs, ils peuvent cependant cacher des coûts globaux d’entretien de l’immeuble bien plus élevés. Cela se produit régulièrement lorsque l’association des copropriétaires a comparé uniquement les honoraires en lien avec la gestion quotidienne du bien, sans penser à vérifier les missions extraordinaires qui pourraient être facturées en suppléments. Il se peut aussi que les honoraires fixes soient trop élevés par rapport aux prestations proposées.

La transparence est elle aussi primordiale dans la relation entre le gestionnaire et les copropriétaires. S’il est très difficile d’avoir accès aux documents demandés, comme des factures dont on vous réclame le paiement, ou encore à la comptabilité de l’immeuble, cela peut avoir un impact négatif sur la relation de confiance que vous entretenez avec le syndic.

L’ascenseur est en panne et vous attendez un dépanneur depuis plusieurs semaines ? Vous avez alors besoin d’un syndic plus réactif, qui s’investisse davantage dans la vie de l’immeuble. Votre gestionnaire se doit d’être disponible, même en dehors des heures de bureau (pour les urgences uniquement). Il doit pouvoir aussi intervenir rapidement pour les divers dépannages dont vous et vos voisins auriez besoin.

Nommer un nouveau syndic

Pour changer concrètement de gestionnaire, vous devez convoquer une assemblée générale ou en faire la demande lors de l’établissement de l’ordre du jour de la prochaine AG. Si le mandat de 3 ans n’est pas terminé, vous pouvez le révoquer anticipativement, mais cela risque d'entraîner le paiement d'indemnités au syndic en place. En cas de litige et/ou de manquements graves, le juge de paix peut lui aussi demander la nomination d’un nouveau syndic.

Lors de l’assemblée générale, le nouveau gestionnaire, qu’il soit professionnel ou bénévole, est élu à la majorité des voix, c’est-à-dire à 50% + 1 voix. Vous devez indiquer clairement ses coordonnées dans le procès-verbal, ainsi que la date à laquelle il débutera sa mission de gestion. Le président de séance doit signer ce PV et en recevoir une copie, sans quoi le nouveau syndic ne pourra remplacer l’ancien. En effet, une fois les formalités clôturées, vous devrez lui remettre le procès-verbal de nomination afin qu’il se mette en contact avec le syndic démissionnaire, et qu’il récupère les différents documents relatifs à la copropriété. Cette passation doit se faire dans un délai maximal de 30 jours.

On est jamais mieux servi que par soi-même !

Malgré vos nombreuses recherches, vous ne trouvez pas la perle rare pour gérer votre copropriété ? Et si elle se trouvait juste sous votre nez ?

En gérant votre immeuble avec un syndic bénévole, vous réduisez considérablement le montant des charges communes qui vous sont imputées. En plus du prix, le syndic non professionnel présente de nombreux avantages : très investi dans la vie de la copropriété, il réfléchit mûrement chaque décision et les prend en connaissance de cause, puisqu’il en est lui aussi impacté. Sa réactivité est très importante, car lui aussi souhaite que les réparations soient réalisées.

Même si cette mission demande d’y consacrer un peu de temps et entraine quelques responsabilités envers les autres copropriétaires, elle est pleine d’avantages !

Un syndic bénévole bien assuré

Attention toutefois avant de vous lancer : la personne qui se chargera de la gestion de la copropriété, autrement dit le syndic non professionnel, devra obligatoirement être couverte par une assurance en responsabilité civile, en cas d’éventuels dommages qui pourraient être causés par une de ses décisions.

Des outils pour accompagner les syndics bénévoles

De nos jours, la technologie et les outils digitaux sont nombreux pour venir en aide au syndic bénévole. En utilisant des plateformes de partage de fichiers, comme Dropbox ou Google Drive, il pourra facilement récolter les documents dont il a besoin de la part des différents propriétaires. WhatsApp, de son côté, lui permettra de communiquer en temps quasi réel avec ses copropriétaires, même si ceux-ci sont à l’étranger. Enfin, Excel et ses feuilles de calcul lui seront d’une aide précieuse pour la comptabilité de l’immeuble.

Mais s’il existait une plateforme ultra intuitive et ludique pour gérer votre copropriété, ce serait pratique, non ?

Notre plateforme de gestion de copropriété

En choisissant une solution tout-en-un comme notre plateforme Syndic4you, vous n’avez plus besoin de vous connecter à plusieurs outils ou de faire un travail de fourmi pour que tout soit encodé correctement. Grâce à vos accès personnels, vous enregistrez les factures de la copropriété, échangez avec vos voisins et avez même à disposition un annuaire de corps de métier dans votre région en cas de dépannage urgent. Nos experts, passionnés par l’immobilier et le monde de la copropriété, vous accompagnent pour vous garantir une utilisation facile et ludique de notre outil, mais aussi pour faire face aux éventuels obstacles que vous pourriez rencontrer en tant que syndic bénévole. En effet, Syndic4you, c’est à la fois du digital et de l’humain !

Enfin, chaque copropriétaire dispose de son propre accès, ce qui garantit une transparence à toutes épreuves. Plus besoin de courir après votre syndic pour comprendre les dépenses de la copropriété ou avoir une copie d’un document.



Maintenant que tous vos critères sont mis en évidence, il est temps de partir à la recherche de la formule qui vous conviendra le mieux, qu’il s’agisse d’un syndic bénévole ou professionnel.

Devenez, vous aussi, le héros de votre copropriété !.