Avez-vous déjà pensé à gérer votre copropriété vous-même ? Certes, devenir syndic d’immeuble bénévole demande un investissement en temps et l’acquisition de connaissances spécifiques, mais cette fonction s’apprend vite et offre de nombreux avantages.

Syndic4you vous en dit plus sur une mission qui vous transformera peut-être en nouveau gestionnaire de votre immeuble.

Qui peut devenir syndic bénévole ?

Si vous résidez dans un immeuble soumis au régime de la copropriété, un syndic professionnel ou bénévole doit obligatoirement être nommé selon la loi sur la copropriété.

En tant que copropriétaire au sein d’un petit immeuble, vous pouvez tout à fait assurer les fonctions de syndic bénévole. Cette option est la plus souvent retenue, car les honoraires d’un syndic professionnel représentent un poids considérable dans les charges de copropriété d’une petite résidence.

Vous vous inquiétez peut-être du fait que vous ne connaissez rien à la gestion d’un bâtiment. En effet, devenir syndic non professionnel nécessite de donner de son temps et de son énergie pour comprendre la législation et les nombreuses obligations qui incombent à un syndic de copropriété qualifié et consciencieux.

Vous devrez bien évidemment vous former à la gestion administrative, comptable et financière, mais accompagné des bonnes personnes et en utilisant les outils adéquats, celles-ci s’apprennent très rapidement. Vous pourrez alors apporter satisfaction à l’ensemble des copropriétaires de votre immeuble, qui se féliciteront d’avoir fait appel à vos services.

Vos responsabilités seront grandes, mais vous en retirerez beaucoup de fierté !

Quelles sont les obligations d’un syndic bénévole ?

Pour vous conformer avec la loi, certaines obligations vous incombent en tant que syndic bénévole de votre copropriété.

Ces tâches ne sont pas à prendre à la légère. Au-delà des compétences techniques, votre capacité à gérer les conflits et à imposer votre leadership lors de réunions parfois animées seront les garants de votre réussite à ce poste.

Les obligations générales du syndic d’immeuble bénévole

À l’instar du syndic professionnel, le syndic de copropriété en Belgique assure la gestion de la copropriété, ce qui englobe de nombreuses missions.

Il met en application le règlement de copropriété et exécute les décisions votées lors des assemblées générales. ll doit également rendre des comptes à la copropriété sur les aspects administratifs, comptables, financiers et d’entretien de la résidence.

Mais il n’est pas seul pour remplir sa mission. En effet, notre plateforme Syndic4you a été pensée par des copropriétaires pour des copropriétaires. Véritable boite à outils, elle est facile d’utilisation et ludique, et permet d’entrer en contact avec nos experts en copropriété pour tous types de questions. Ces outils peuvent faciliter la vie du gestionnaire bénévole et lui éviter des erreurs ou des oublis. Il a également le droit de solliciter d’autres copropriétaires, si besoin, pour le seconder dans ses tâches.

S’impliquer ensemble dans le fonctionnement d’une copropriété saine assure un environnement de vie agréable et des décisions plus faciles à prendre. L’entente et l’entraide quotidiennes s’imposent lorsque l’on recourt à un syndic bénévole.

Les impératifs administratifs du syndic de copropriété

Le syndic bénévole a l’obligation administrative de :

  • Convoquer les copropriétaires à l’assemblée générale annuelle ;
  • Préparer l’ordre du jour de l’AG ;
  • Transmettre les annexes comptables ;
  • Rédiger le procès-verbal de réunion qui suit l’AG ;
  • Assurer le rôle de secrétaire pendant l’assemblée générale ;
  • Souscrire tous les contrats relatifs à l’immeuble (gaz, eau, entretien, maintenance ascenseur, etc.), ainsi que l’assurance du syndic ;
  • Superviser les salariés présents dans l’immeuble (personnel d’entretien, gardien, etc.) ;
  • Gérer les départs et les arrivées de nouveaux propriétaires dans la résidence ;
  • Assurer le recouvrement des charges ;
  • Etc.

Les tâches comptables et financières d’un syndic de petite copropriété

L’obligation du syndic de copropriété qui nécessite le plus de compétences relève sans nul doute des aspects comptables et financiers. Pas question d’échouer sur ces points, car les autres copropriétaires tiennent à ce que l’argent de leurs charges soit correctement et justement utilisé.

Le syndic bénévole assure les tâches comptables et financières suivantes :

  • Préparer le budget prévisionnel annuel par poste de dépenses. Attention ! Le droit à l’erreur n’existe pas. C’est la plus grande responsabilité du syndic et, pour éviter tout manquement dans cette tâche, le recours à une plateforme comme Syndic4you peut représenter un véritable atout.
  • Tenir la comptabilité de la copropriété. Pas d’inquiétudes, en étant épaulé par une plateforme de gestion en ligne, la comptabilité devient accessible à tous.
  • Administrer le compte bancaire de la copropriété.
  • Préparer les appels de fonds.

Les contraintes d’entretien du syndic bénévole

Le syndic bénévole s’occupe aussi des appels d’offre et du suivi des travaux lorsqu’ils ont été votés en assemblée générale. Le cas échéant, il devra également gérer tout sinistre qui se produirait dans la copropriété.

Quels sont les avantages pour une copropriété de recourir à un syndic bénévole ?

Le syndic bénévole est pleinement investi par sa mission, puisqu’il réside lui-même dans la copropriété ; il vit au cœur de l’action et est impliqué dans celle-ci. Cette proximité lui permet également de faire preuve d’une très grande réactivité par rapport au syndic professionnel, qui doit gérer plusieurs immeubles. De plus, il connait les particularités du bâtiment et le caractère de chaque copropriétaire. Honnête, fiable et loyal, le syndic bénévole saura également ménager les susceptibilités et gérer au mieux les différends entre voisins qu’il fréquente au quotidien.

Son coût est réduit par rapport à celui d’un syndic professionnel, même s’il peut parfois solliciter d’autres copropriétaires pour l’aider. Toutefois, sa gestion sera toujours réalisée « en bon père de famille » : il recherche les meilleurs prix pour la mise en place des travaux votés en assemblée générale, ainsi que les solutions les plus adéquates pour son association de copropriétaires, quel que soit le problème à résoudre.

La seule difficulté pour un syndic bénévole consiste à œuvrer pour l’intérêt général de la copropriété et non pour son intérêt personnel. Il doit être en mesure de prendre le recul nécessaire pour administrer la résidence en toute objectivité.



Vous avez maintenant un aperçu plus clair des compétences nécessaires pour devenir syndic bénévole, mais aussi de la facilité avec laquelle vous pouvez changer de syndic. Gérer soi-même sa copropriété présente en effet de nombreux avantages, mais ne négligez pas les contraintes et les enjeux qui se cachent derrière cette fonction prenante. N’hésitez d‘ailleurs pas à recourir à une plateforme en ligne et aux compétences d’experts, comme ceux de Syndic4you, pour vous épauler dans vos missions de syndic bénévole.

Alors n’attendez plus ! Devenez syndic bénévole et prenez contact avec nous pour vous faire accompagner.